Impact du ciblage du domaine de liaison de HIF-1alpha avec HIF-1beta sur le paysage immunitaire du mélanome. (Doctoral thesis)

  • Tumor Immunotherapy and Microenvironment
October 09, 2020 By:
  • Lequeux A.

Le mélanome représente 1% de tous les cancers de la peau, et selon l’American Cancer Society Cancer Facts Figures, le mélanome cutané est le plus agressif et le plus mortel des cancers de la peau. Cette pathologie affecte principalement la population Caucasienne et quand le mélanome devient métastatique, le pronostic du patient est faible [1], [2]. Le mélanome est une tumeur solide qui se développe à partir des mélanocytes. Les mélanocytes dérivent de la crête neurale et se localisent au niveau de la peau mais aussi le long des muqueuses, dans les méninges, dans la couche choroïdienne de l’oeil et dans la strie vasculaire de la cochlée. Les mélanocytes produisent de la mélanine, le pigment responsable de la coloration de la peau, des yeux et des cheveux. En réponse aux radiations ultraviolettes (UV), les kératinocytes (cellules épithéliales de l’épiderme) vont secréter des facteurs qui régulent la survie, la différenciation, la prolifération et la motilité des mélanocytes. Le rôle des mélanocytes est de protéger la peau des dommages occasionnés par l’exposition de celle-ci aux UV en produisant de la mélanine [3]. Le mélanome se développe généralement au niveau de la peau mais il peut également se localiser au niveau du tractus gastro-intestinal et du cerveau [4]. Le mélanome a deux types de croissance : soit horizontale (RGP), soit verticale (VGP). La lésion cutanée ayant une croissance horizontale reste confinée dans la couche de l’épiderme et pousse lentement. En croissance verticale, la lésion cutanée progresse à travers le derme et l’épiderme et même au-delà de la membrane basale (Figure 1). La croissance verticale du mélanome peut-être très métastatique [5]. Cette tumeur est divisée en 5 stades, elle va du stade 0 au stade IV. Ces stades sont classés en fonction du système international de classification le « Tumor, Node, Metastase (TNM) » Le stade 0 correspond à une lésion cutanée restreinte à l’épiderme et ne montrant aucune prolifération dans le derme (in situ) tandis que le stade IV indique une atteinte des ganglions lymphatiques et des métastases dans les poumons, le foie ou le cerveau. Le stade I et II correspondent à une progression de la lésion cutanée en profondeur dans la peau, avec ou sans ulcération et sans atteinte des ganglions lymphatiques. Dans le stade III, la lésion est plus profonde que les autres stades (I et II) avec ulcération et atteinte des ganglions lymphatiques [6]. Le taux de survie à 5 ans des patients atteints d’un stade 0 de mélanome est de 97% alors qu’au stade IV, il est seulement de 10%.

2020 Oct. Paris: University Paris-Saclay, 2020. 215 p.
Other information